Andalousie

pie bleue

une petite escapade dans le parc naturel d’Andujar, situé au nord de la ville du même nom en Andalousie et dans la sierra Morena nous a permis d’écouter le brâme du cerf et d’en observer de nombreux exemplaire. Notre espoir était d’avoir la chance de voir le lynx ibérique ou lynx pardelle (Lynx pardinus). La configuration et l’accès touristique du parc ne permet pas d’avoir cette chance car celui-ci est morcelé en nombreuses propriétés privées d’accès interdit, les sentiers sont rares et mal balisés. J’ai pu toutefois identifier comme étant un lynx, un animal très rapide qui est parti à 100 mètres devant nous sans bruit et dont la taille et la célérité ne pouvait correspondre qu’à ce mammifère; nous avons pu observer la trace d’une petite aire de couchage qui lui correspondait. La saison se prêtait au brâme du cerf qui résonnait un peu partout dans les vallées, accentuant l’effet de fin d’été aride, renforçant les jeux d’ombre et de lumière crue, d’étrangeté et de dépaysement, de douceur comme de dureté. Quelques vautours et autres aigles non identifiables ont parsemé notre itinéraire ainsi que les bandes de pies bleues, Cyanopica cooki, qui nous suivaient ou précédaient avec intérêt et crainte. Un tichodrome échelette ponctua même une promenade brève avant que je ne plonge dans le lac du barrage de Jandula et observe l’horizon dans une eau douce. Nous avons goûté des figues d’arrière saison notifiées par des vols majestueux de Charaxes jasius. Je recommande la visite de la ville de Cordoue qui est inscrite au patrimoine de l’humanité et le mérite pleinement par sa richesse, sa quiétude, la manifestation de la possible tolérance inter-religieuse, ses ruelles intimes, ses placettes…

 plus d’infos sur batraciens et reptiles du monde…